Sept proses sur la poésie
Première prose


Psst ! Pour réserver votre place au lancement (GRATUIT!), votre copie du livre (à prix plutôt raisonnable) ou un abonnement à Estuaire (doublé d’un rabais poétique),
cliquez ici.


Bienvenue au jeu des Correspondances.

Un livre est une forme de vie.
Un théâtre de papier.
Le site diffus d’un être-ensemble.

Une sarabande d’absences
– auteur, lecteurs, artisans invisibles
tout un peuple de papier – passe
dans la lueur pâle des pages.

Maintenant, VOUS aussi avez un rôle à jouer.


1) Appuyez sur PLAY.

Guidés par la voix des Proses, une expérience vous attend...

Miryam Charles poursuit une enquête multiforme sur la lumière du monde. Elle révèle, dans des films chantants d’invention, un peu de ce qu’il faut faire pour mieux la voir et l’entendre. On a récemment entendu le fantôme de Christian Bouche-Villeneuve (1921-2012), déclarer, au sujet de sa filmographie, «Oui, c’est exactement ça.»


 

2) Notez vos impressions.

Qu’avez-vous senti, ressenti,
devant ces images offertes à vous?


Dites-le dans des mots vôtres.

Parce que nous savons que les mots savent sur nous des choses que nous ignorons.

Vous pourriez vous arrêter ici
et simplement conservez le souvenir de cette expérience.

Mais, si le coeur vous en dit :
passez à la prochaine étape.


3) Partagez la publication,

sur votre propre page du Livre des visages.
Et surtout, racontez vos impressions.

Confiez-les au monde.

 

4) Dédiez votre Prose à quelqu'un,

une personne de votre entourage,
la mettant ainsi au défi – #7PP
de participer à son tour au jeu des Sept proses.

Le tout pourrait être formulé, pourquoi pas,
comme ceci :

Et j’ai pensé ___________ - #7PP.
Je dédie cette Prose à mon fidèle ami
@Monsieur Mercredi.




En participant, vous deviendrez
l'un.e des Correspondant.e.s du fil #7PP
intégrant ainsi le mystérieux peuple de papier.



Au nom des Proses
et de la poésie,
 
Merci.