La société des grands fonds

Récit, La Peuplade, Saguenay, 2018, 208 pages.


Le livre que vous tenez entre les mains est un livre d’eau. Il garantit votre admission à La Société des grands fonds, compagnie secrète et variable dont les adhérents aspirent à la rigueur du corail et à la lucidité du poulpe. Ces récits tressés de lumière, traversés par les courants du souvenir, plongent dans une temporalité fluide et perméable, proche de celle du rêve – une dérive ancrée au monde et au cœur de soi. Parti à la rencontre des réalités entrevues entre les pages des livres, Daniel Canty trace, entre Montréal, Vancouver et New York, un parcours bleuté de mélancolie, où sont ravivés les premiers enchantements de la littérature.




Un livre de Daniel Canty
Graphisme : Atelier Mille Mille
Illustrations : Stéphane Poirier

La société des grands fonds reprend les épisodes du feuilleton aqua-littéraire signé par l’auteur dans les pages du Bathyscaphe, journal inactuel publié par l’Oie de Cravan, à Montréal, de 2008 à 2013. Il a aussi connu une incarnation sur le Web.